SOMMAIRE
Peinture et sculpture
Cantonal des Beaux-Arts
Fondation de l'Hermitage
Collection de l'Art Brut
Musée de Pully
Histoire
Historique de Lausanne
Cantonal d'Archéologie
Cabinet des médailles
Musée romain
Villa Romaine de Pully
Musée du vieil Ouchy
Science et nature
Musée Cantonal de Zoologie
Fondation du Vivarium
Musée Cantonal de Géologie
Musées et jardins botanique
Fondation Verdan
Espace des inventions
Autres musées
Musée Olympique
Mu-dac
Musée de l'Elysée
Machine à écrire
Archives de la construction
Espace Arlaud
Informations annexes
Bibliothèques
Cinémathèque suisse
Office du tourisme
Transport lausannois
Lausanne, Ville Culturelle, Capitale Olympique
Son off English French Germany

Musée Cantonal des Beaux-Arts

Le Musée cantonal des Beaux-Arts conserve une collection publique de première importance.

La peinture de genre et d'histoire suisse en est sans aucun doute un des points forts ? Albert Anker (1831-1910), Ferdinand Hodler (1853-1918), Giovanni Giacometti (1868-1933). Cependant ce sont quelques artistes de renommée internationale, particulièrement bien représentés, qui font sa grande originalité : Abraham-Louis-Rodolphe Ducros (1748-1810), Charles Gleyre (1806-1874), François Bocion (1828-1890), Félix Vallotton (1865-1925), Louis Soutter (1871-1942).

Si cette collection documente l'art régional du passé et du présent, elle s'est aussi ouverte à l'art français avec l'arrivée, entre autres, des oeuvres d'Edgar Degas, Edouard Vuillard ou Auguste Rodin, grâce à un legs généreux consenti en 1939 par le Dr Henri-Auguste Widmer.

Avec une politique d'expositions marquée par un esprit d'ouverture à l'art international moderne et contemporain, Le Musée joue un rôle de première importance dans la vie culturelle suisse romande
 


Ferdinand Hodler, «Bleu Léman», 1904, huile sur toile, 70 x 108 cm

Ferdinand Hodler

Ferdinand Hodler (1853-1918) a été l'élève de Barthelemy Menn à Genève. 

Hodler a consacré de nombreuses toiles au Léman en privilégiant quelques points de vue : depuis Chexbres, le regard tourné en direction de Genève, ou des vues vers le Grammont, sans aucun premier plan. 

Hodler dans son approche très originale du paysage veut reconstruire la réalité tout en proposant une observation très précise de certains éléments. Dans Bleu Léman (1904) par exemple, la distinction entre le stratus et cumulus est soigneusement mise en évidence.

Hodler s'est attaché à l'étude de la ligne sinueuse du rivage et à sa rencontre avec la surface du lac.


Charles Gleyre «Le Coucher de Sapho», 1867, huile sur toile, 108 x 72 cm

 
Charles Gleyre

Après des études artistiques à Lyon et à Paris Charles Gleyre (1806-1874) se rend en Italie en 1828. 

Par la suite il effectue un long voyage qui le mêne en Egypte. De retour à Paris, il devient un enseignant réputé. 

Dans Le Coucher de Sapho (1867), Gleyre traire une scène de la vie quotidienne dans un contexte historique marqué par un souci de reconstitution archéologique. L'oeuvre qui est imprégnée d'érotisme, de sensualité, et de calme, est traitée dans une gamme de coloris extrêmement subtils.


Programme des expositions

Il n'y a aucune manifestation trouvée!


Informations pratiques

MUSEE CANTONAL DES BEAUX-ARTS, LAUSANNE 
Palais de Rumine Place de la Riponne 6, CH 1000 Lausanne 17. 
Tel. 021/ 316 34 45 Fax 021/ 316 34 46

Heures d’ouverture: 
Mardi - mercredi 11h - 18 h. 
Jeudi 11h - 20h. 
Vendredi - dimanche 11h - 17h. 
Fermé le lundi.

 

 
Remerciements © 2001 RegArt.ch en collaboration avec Lausanne-culture.com
Toute reproduction des textes, photographies, fichiers son et vidéo sont interdite, sauf autorisation.